Isabelle Hercelin

Vos questions

JPEG - 73.4 ko

Vous êtes très nombreux à poser des questions à Isabelle qui pourrait intéresser d’autres personnes. Tant qu’à faire d’y répondre, autant que cela profite à tous !

Comment faire ?

C’est très simple, sur le site, dans « Contactez-moi », posez votre question en notant bien en objet votre demande.


Amaroli
Q - solange  : J AIMERAIS SAVOIR si les gens qui mange de la viande(pas moi je suis vegetarienne)et ceux qui prennent des medicaments peuvent boire leur urine quand meme ??merci
R - Isabelle  : Oui, c’est possible, mais en étant bien renseigné et​ suivi par votre médecin. vous pouvez lire "l’elixir de Vie" de KROON et écouter ma vidéo sur l’urino qui donne des renseignements


Processus 21 jours et amaroli
Q - Abdelhamid  : Bonjour Isabelle, je compte faire le processus pranique de 21 jours seul avec de l’eau. Pensez-vous que je puisse combiner avec la pratique d’amaroli le processus ? Si vous n’avez pas trop de temps, vous pouvez me faire une réponse très courte si vous voulez ;) Bonne continuation
R - Oui, c’est tout à fait possible et même très intéressant d’utiliser amaroli en même temps, mais c’est juste mon avis, mon expérience. Faites vous confiance en expérimentant et gardez bien votre discernement. Le respect de votre corps est important, douceur dans la matière. Vous utilisez amaroli comme vous le sentez, il n’y a pas de posologie particulière, c’est l’avantage. Vous pouvez vous aider de ma vidéo si besoin, sur amaroli.


Processus 21 jours
Q - Vanessa  : Je me permets de vous adresser ces quelques lignes car je désirerais pouvoir recevoir votre "avis" à propos du processus (prana) de 21 jours. J’espère avoir la chance de vous lire en retour.
Les divers renseignements pris sur internet préconisent d’avoir, les 5 années précédant le début de ce processus, une nourriture "spécifique". Pour ma part, je mange très sainement depuis plus de 5 ans. La viande et le poisson sont sorti peu à peu de mes habitudes alimentaires pour une suppression totale depuis bientôt 1 année. Depuis, je mange végétalien cru (cela s’est fait progressivement). J’ai supprimé les oeufs il y a environ 2 mois, et je mange encore parfois du parmesan (fromage très pauvre en lactose).
J’ai visionné plusieurs vidéos où vous parlez de vous et votre vie "alimentaire", voilà pourquoi j’ai eu envie de vous demander "conseil", même si vous n’avez pas passé par ce processus. Peut-être serez-vous tout de même en mesure de trouver des réponses à mon questionnement.
Par avance je vous remercie sincèrement de m’avoir lue. A très bientôt j’espère.
R - Je n’ai pas vraiment d’avis sur le processus. Il parle à certains et pas à d’autres. NOus sommes tous différents, et suivons le chemin qui résonne le plus en nous.
Le processus (qui se fait de différentes façons également) est intéressant pour tout ce qu’il permet d’expérimenter dans les cellules de tous nos corps, mais avec discernement et encadré de préférence. Ne pas aller jusqu’au 21 jours coute que coute si vous n’en pouvez plus avant.
Pour moi, j’aime laisser l’état naturel du corps. Et c’est arrivé petit à petit, comme ce que vous vivez. De moins en moins de variété d’aliments, et de plus en plus cru. Et ainsi, l’évidence s’installe, la peur disparaît ou n’apparait pas, la vibration s’installe doucement, à son rythme. Suivez votre chemin, en confiance et sans "vouloir".


Pollution
Q - Eric  : Dans votre interview sur la pause alimentaire, vous dites que vous n’êtes pas gênée par la pollution car vous parvenez à vous mettre dans un état particulier. Pouvez-vous m’en dire d’avantage ? Comment faites vous pour ne pas être affectée par la pollution ?
R - Isabelle  : En fait, l’état particulier est plutôt un état naturel, d’origine, celui où la peur "égotique, psychologique" n’est pas. J’évite les endroits pollués si possible. Ne pouvant faire autrement, je constate l’odeur et mon organisme se trouve là comme il peut se trouver dans la mer ou dans le désert et il s’adapte. Sans adhérer à l’histoire que le mental peut raconter "je vais m’asphyxier, c’est mauvais pour mon corps, quel monde, je serai mieux ailleurs, j’en peux plus’, etc....sans parler des critiques que l’on porte, les jugements sur soi et sur le monde, la colère, l’impuissance....Le corps s’adapte à ce qui est, sans histoire, ainsi la pollution intérieure à travers mes pensées ne vient pas m’asphyxier !!! Oui l’air est plus agréable, léger et pur à respirer a certains endroits qu’à d’autres. Des tas d’animaux, de végétaux, de minéraux meurs de cet air sans raconter d’histoire, sans colère ni regret. Il y a le soleil et la pluie, la chaleur et le froid, le jour et la nuit. Tout cela fait partie du Vivant de l’Univers.


Passage à la nourriture Pranique
Q - Morgane  : Pourriez vous nous relater votre experience de votre passage a la nourriture pranique car je suis sensible a cette approche ?
R - Isabelle  : A travers mes deux livres, vous découvrez mon expérience. La vidéo sur l’alimentation exprime aussi ce chemin.